Géométrique

Isaac Harari

harari-aquarelles.fr

 

 

PÉRIODE GÉOMÉTRIQUE

 

autour des années 1980

 

 

 

Jusqu’en 1980, pendant près de 20 ans, j’ai dessiné des portraits à l’encre de chine, avec un Rapidograph. C’est le hasard – une tasse de chocolat chaud bu face à des maisons couleur chocolat – qui déclenche l’envie de faire un « lavis au chocolat sucré ». Du lavis au chocolat aux godets d’aquarelle, je franchis le pas. J’admirais (et j’admire toujours) Staël, Klee, Cézanne, et surtout Vermeer. De ma fenêtre du XXe arrondissement, un pan de mur, surmonté d’une vieille bicoque :

J’ai dû peindre sur le motif cette muraille avec bicoque plus d’une trentaine de fois. Des «variations » : D’abord « Degrés », puis « Focalisations », enfin une longue série de « en » (« en contrastes », « en rêverie », etc.) ; cadrage précis, rigueur des verticales, souci de l’harmonie, et déjà cette « tension », si bien analysés par Henri Léwi. (Voir plus loin des extraits de son texte).

J’avais trouvé mon papier, mon crayon spécial, et MES couleurs. (Le vert, beaucoup plus tard).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Degrés, 48x36cm

 

 

 

 

Une sélection des œuvres de cette période: (cliquez pour voir les tableaux dans leur intégralité)

 

 

 

« …..Seules existent ici la ville, la maison. Habitées : Harari n’aime pas plus les ruines que les déserts ruraux. Nulle « nature morte ; l’arbre n’est admis que comme parent des hommes, entrelacé aux angles, signe de présence intérieure ; toujours dans la trame des murs et des toits, jamais pour lui-même. L’amour des terrasses et des parois dit un amour de l’âme, d’une chaleur vitale. (…..)

 

Jamais le peintre ne refait le visible tel quel ; et c’est pourquoi du blanc double les tracés, comme par la craie du tailleur le drap à couper. Finalement, la ville écroulée ne se relève pas, l’aquarelle se détache de l’être, flotte librement, tapis volant, toile de cirque, soutenant des toits impondérables…..

 

 

La couleur, comme le cœur, est hantée par une intensité. Un ton personnel, intime, se cherche, cherche à se rappeler. C’est une couleur fanée, usée, humanisée, à l’opposé de toute donnée brute, naturelle. Mauves et bleus précieux, terres de Sienne brûlées, tout est rendu translucide par l’eau, lavé d’une surmatérialité ; porté à son juste rayonnement.

Couleur d'ancienne civilité.»

 

Henri Léwi, 1985

 

En arpèges, 48x36

Copyright © Harari 2013 Mentions legales All Rights Reserved